Name

Maurice Lestieux

About

Homme de la ville, vivant passionnément le cœur de la cité, Paris, où il est né, demeure et travaille, Maurice Lestieux doit à une enfance en Aquitaine une large part de sa personnalité et de l’appel vers les Lettres : un engagement de tous les sens pour percer le mystère des éléments, une attention aux êtres, primordiale, pour lesquels il a bien compris la bienveillance de Montaigne et Montesquieu, ses voisins entre Garonne et Dordogne.

Les lieux, saisis dans leur rapport au temps et à l’espace, prennent relief au-delà de l’image. Les choses, même les plus modestes, porteuses de signification, se retrouvent souvent à l’honneur.
La joie d’être au monde peut naître, ou renaître après les épreuves ou des injustices de l’existence que l’auteur ne songe pas à nier. « La joie, quand même ! » était la devise de Joseph Joubert, le philosophe de Montignac, ce sage, ami des poètes, que ses concitoyens avaient élu comme juge de paix en 1793.

La poésie est le mode préféré d’expression de Maurice Lestieux. Elle tend à un équilibre de l’émotion et de la forme, ce qui exige de l’auteur la maîtrise de règles qu’il s’impose lui-même. Elle est à la fois célébration et questionnement. Elle est le cri d’une personne -un corps, une âme- et appelle l’Autre. Un lyrisme nouveau, épuré, critique, généreux est en chemin. Le poème alors ne vaut que s’il est don offert, qui ne sera parachevé qu’avec la participation du lecteur, ou de l’auditeur car la parole de poésie est aussi souffle et vibration, comme la musique ou le chant. Le poète est comblé lorsque le musicien intervient en ses lectures –contrepoint réciproque -. Il ne réfute pas la mise en musique de certains de ses textes, tant est grand son désir de partage.

Nous sommes alors sur le même registre que l’œuvre d’art, qui est communion réussie, et l’on ne s’étonne pas que l’écriture de Maurice Lestieux réside volontiers dans les alentours du travail du peintre, du sculpteur, du graveur, du photographe.
« Parole et dessin semblent se refléter, sinon s’engendrer mutuellement »
comme le souligne Jean Rousselot dans la préface à « Fragments
de Terre ».

                   *************

Maurice Lestieux -Gravaud Lestieux pour l’état-civil- a publié depuis vingt ans une vingtaine d’ouvrages de poésie et pour le théâtre : Nicolas Flamel ou l’Or de Dieu, Un certain Simon de Cyrène, Akhenaton, Péguy contre Sorel.
A côté de plusieurs essais, articles, préfaces et catalogues d’expositions il a participé à un Manuel de Muséographie.
Il est societaire des Gens de Lettres de France. Il a présidé de1997 à 2009 le Cercle de poésie et d’esthétique Alienor qui se réunit depuis soixante ans à la Brasserie Lipp à Saint-Germain-des-prés, où sont invitées d’éminentes personnalités du monde culturel et qui décerne chaque année le Prix de Poésie Aliénor.

                   *************

                       LIENS

-ARTISTES

http://hildevansumere.com

http://veroniquedeguitarre.com

http://www.sophierousseau.com/www.sophierousseau.com/Accueil.html

http://mairot-net.fr

http://eleganceinterieurs.carbonmade.com

-POESIE

http://cerclealienor.blogspot.com

http://poezibao.typepad.com

http://poesie-en-liberte.com

http://matthiasvincenot.net

-Société des gens de lettres:
http://sgdl.org

Specialties

  • litterature
  • poesie
  • lyrics
  • essais sur l'art